So Chef de Projet

Le chef de projet SoSI

Il y en a partout et pour tout. Et pour cause : tout est projet. On a tendance à qualifier de projet cette organisation établie pour obtenir un grand et louable objectif. Et bien dans les faits le terrain est aussi occupés par les petits projets aux méthode commune mais plus spécialisées.

Les fondamentaux projet

Le terme « fondamentaux » s’applique ici à toute ou génération qui, à tord ou à raison, ne perçoit pas de projet tant que n’est pas identifié la sacro-sainte trinité :

  • le périmètre  (le quoi ?)
  • le délai  (le quand ?)
  • la ressource (le comment ?)

Le chef de projet SoSI à pour tâche première de clarifier ces aspects car avant tout ils définissent l’échec ou le succès. Et par conséquent la motivation et la route à prendre.

L’objet ici n’est pas de revenir sur la méthode projet (un article a l’occasion pour la depoussierer) mais il faut rappeler 2 point martelés à toute une génération de chef de projet :

  1. La réussite « conforme » du projet est la réalisation du périmètre dans le délai imparti avec les ressources disponibles.
  2. Pas de changement d’une des 3 composantes sans conséquences sur au moins une des autres.

Il y a bien plus à dire mais déjà ces 2 points sont le tourment principale du chef de projet.

L’objectif du So chef de projet

L’objectif principale du chef de projet SoSI est donc de positionner le projet a tout instant par rapport à ces 3 composantes et ainsi par rapport au succès ou à l’échec.

C’est la partie passive du chef de projet : savoir où l’on est apporte en général de la sérénité même quand tout déraille.

Des lors, le chef de projet SoSI dispose des moyens pour la partie active de sa fonction : chercher les leviers pour redresser la barre et les proposer et valider aux intervenants projets.

Dit comme ça, la tâche semble très simple. Certes : après tout, pour traverser l’Atlantique il suffit d’un bateau. La difficulté : c’est la météo !

Orages, retards, tempêtes, changement de périmètre, grain, coupe budgétaire…

Et justement : pour réussir la partie passive et active des ses objectif, les bons outils et méthodes sont incontournables. Des fois, le chef de projet doit s’inclure dans l’existant et des fois tous les réflexes projet sont à installer.

Le So Chef de Projet connait de nombreux outils (méthode, formalisme, logiciel) et en maîtrise une grande partie (l’autre partie est théorique et fait partie de la formation continue) .  Et en général, c’est souvent bénéfique plus pour lui que le projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *